Freefly Mimic du pauvre

Introduction

Ce projet reprend les bases de Connecter un arduino à sa radio pour étendre ses possibilites

Cette idée me trottait dans la tête depuis quelques temps et l’annonce du FreeFly Mimic m’a poussé à la réaliser. Pour ceux qui ne connaisse pas ce produit :

Freefly MIMIC with Chase Jarvis from Freefly on Vimeo.

Le but est de mesurer l’orientation d’un capteur, qui peut être placé sur la radio, ou mieux sur l’écran de retour vidéo. Le cadreur tenant l’écran dans ses mains.
L’orientation de ce capteur est ensuite convertie en signaux utilisés par la radiocommande (PPM) pour simuler des positions de manches. Ce signal entre sur la radio du pilote (ou cadreur) par la prise « élève » pour être envoyé à la nacelle.

Liste de course :
– Un arduino (idéalement un Pro Mini pour la taille)
– Un capteur MPU6050, ici sous la forme d’un GY-521
– Une prise Jack et des connecteurs
– Une batterie et un BEC 5V pour alimenter l’arduino

Attention : les arduinos mini existent en version 3V ou 5V. J’ai utilisé une version 5V. En théorie le MPU6050 doit fonctionner en 3V et non en 5V, mais ça fonctionne. Et pour le signal PPM il vaut mieux du 5V.

Branchements

La seule difficulté vient du fait que les arduinos mini sont livrés sans broches pour les bornes SDA et SCL utilisée pour la communication avec le MPU6050 en I2C, il faut donc souder des connecteurs sur ces bornes.

Le branchement est le suivant :
GY-521_MPU-6050_Arduino-Wiring-Diagram_Example

L’alimentation et le signal radio ne sont pas représentés.
– L’alimentation est en 5V, mais cela dépend de votre modèle d’arduino, les mini n’ont en général pas de régulateur. On doit pouvoir l’alimenter avec la radio mais j’ai préféré resté indépendant pour l’instant.
– J’ai connecter le fil servant au signal de la radio sur la broche D3 et à la masse.

Photos du montage :
front

back

Code source

Le code source est un simple assemblage de celui de Jeff Rowberg pour le MPU6050 et de Hasi pour le signal PPM.

Voici le lien GitHub : diymimic.ino

Utilisation

Attendre quelques secondes sans bouger après avoir alimenter le montage pour que la calibration automatique se termine.

Et voici le résultat :

Est-ce aussi bien qu’un Freefly Mimic ? Certainement pas ! Le Mimic est un outil de niveau professionnel mais ce montage peut avoir son utilité.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *